Este blog no está subvencionado por la Confederación Helvética.

martes, agosto 14

Couvre-feu




Vue des pins crochés au dos du rocher
dont la brume laineuse escamote les pieds,
la cavalcade de la frise alpine
souligne sa couronne aérienne:
une seule oeillade aux myriades d'ombres,
un seul souffle sur les sommets échevelés.

Il n'est plus d'abandon
sur la terre haletante.
Le ciel propage un incendie
mais, les joues rouges de pudeur,
se résigne à laver la lune vérolée.

Une silhouette noie les reflets du lac
tandis que la ville, en coulant,
pique d'étoiles la noirceur usurpatoire.

Du côté du couchant, une lueur halée
à l'écart couvre le repli d'une journée
lestée de son pesant d'émoi.

Raymond Tschumi
(St-Imier, Jura, 1924)

No hay comentarios:

Desde el 06/11/06...